Québec en avant

Pour un Québec fort et prospère

Projet

Pipeline St-Laurent

  • Catégorie : Fabrication et manufacture
  • Région : Chaudière-Appalaches
  • En cours

En bref

Ultramar planifie de construire un pipeline entre Lévis et Montréal-Est. Le pipeline constituerait un moyen de transport complémentaire alliant sécurité,

Description

 

 

Des appels logés au tribunal administratif du Québec et à la Cour du Québec ont finalement contribué à retarder le projet de près de 3 ans par rapport à l'échéancier original.

 

Le volume moyen quotidien de produits pétroliers raffinés à transporter entre Lévis et Montréal-Est devant augmenter au cours des prochaines années, Ultramar planifie de construire un pipeline entre Lévis et Montréal-Est. Le pipeline constituerait un moyen de transport complémentaire alliant sécurité, fiabilité et respect de l’environnement et permettrait de réduire le recours aux autres modes de transport, principalement les trains-blocs, entre Lévis et Montréal-Est. Un pipeline assurerait un approvisionnement constant et augmenterait l’efficacité du terminal de Montréal-Est, principal point de distribution des produits d’Ultramar pour la région métropolitaine, l’ouest du Québec, l’Ontario et le Nord-Est américain. La construction d’un pipeline devient donc un élément stratégique de première importance.

Le tracé projeté emprunterait essentiellement le corridor «Lignes électriques».

Impacts environnementaux

 

Afin de respecter la Loi sur la qualité de l’environnement au Québec permettant de passer de la phase de conception à celle de réalisation, Ultramar a soumis le projet à une rigoureuse évaluation environnementale. L’analyse multidisciplinaire s’étend sur les milieux humain, biologique et physique.

 

Des appels logés au tribunal administratif du Québec et à la Cour du Québec ont finalement contribué à retarder le projet de près de 3 ans par rapport à l'échéancier original.

Retombées économiques

  • 350 M$ d’investissements de Ultramar dans la construction du Pipeline Saint-Laurent. 
  • 209 M$ en retombées économiques directes et indirectes du projet
  • 1 624 emplois salariés durant la phase de construction
  • 105,9 M$ de salaires versés aux travailleurs (directs)
  • 9,0 M$ en impôts sur les salaires et traitements et 900 000 $ en taxes de revenus pour le gouvernement fédéral.
  • 13,7 M$ dont 11,4 M$ en impôts et 2,3 M$ en taxes de revenus pour le gouvernement du Québec.
  • 574 000 $ de revenus annuels pour les gouvernements pour l’exploitation du pipeline, dont 220 000 $ pour le fédéral et 354 000 $ pour le Québec.

Promoteurs

La raffinerie Jean-Gaulin de Lévis

Échéancier

  • Mars 2010 : Ultramar a reçu l’appui du gouvernement du Québec.
  • Début 2011 : Ultramar exerce ses droits d’option aux propriétaires,
    la signature des documents chez le notaire est en cours.
  • Printemps 2011 : début de la construction      
  • Automne 2012 : fin de la construction et mise en service 

Mise à jour le 2012-04-03 14:45:41