Québec en avant

Pour un Québec fort et prospère

Projet

Parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré

  • Catégorie : Ressource naturelle
  • Sous-catégorie : Éolienne
  • Région : Capitale nationale
  • En cours

En bref

Le consortium formé de Boralex et de Gaz Métro a signé un contrat d’achat d’une durée de 20 ans pour fournir au total 271,9 MW.

Description

Les deux parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré (2 et 3) font tous deux partie des 15 projets retenus par Hydro-Québec lors de son deuxième appel d’offres pour l’achat d’énergie éolienne. Le consortium formé de Boralex et de Gaz Métro a signé un contrat d’achat d’une durée de 20 ans pour fournir au total 271,9 MW. Le parc Seigneurie de Beaupré-2 comptera 63 turbines pour produire 132,6 MW et le parc Seigneurie de Beaupré-3 comptera 68 turbines pour produire 139,3 MW.

Le projet éolien prendra forme sur les terres privées du Séminaire de Québec, à 15 km au nord-ouest de Saint-Tite-des-Caps. Il existe déjà de nombreux chemins pour l’exploitation forestière donc peu de déboisement sera nécessaire lors de la construction. Les avantages majeurs de cet emplacement sont l’éloignement des zones habitées et les chaînes de montagne qui entoure le futur site, ce qui restreint substantiellement la visibilité et l’impact sonore. Une ligne monoterne de 315 kV, d’environ 23 km, devra être construite entre le poste du promoteur et la ligne de Bersimis-Laurentides afin de raccorder les parcs au réseau de transport d’Hydro-Québec

Ce projet représente des retombées économiques annuelles directes et indirectes de 46 millions de dollars en moyenne pour la période de 2008 à 2013. Lors de la période de construction, 500 emplois directs et indirects seront créés et 25 emplois seront créés pour la maintenance des deux parcs éoliens.

Promoteurs

Un  consortium formé de :

  • Boralex inc.
  • Gaz Metro

Échéancier

  • Printemps - été 2008 : sélection du projet par HydroQuébec et signature du contrat
  • 13 juillet 2009 : obtention du décret gouvernemental
  • Été 2010 : début de la construction
  • 1er décembre 2013 : mise en service

Étant donné l\'obtention du décret gouvernemental, les audiences publiques n'étaient pas requises. Seulement des séances d'information ont eu lieu.

Mise à jour le 2012-04-03 14:41:54