Québec en avant

Pour un Québec fort et prospère

Projet

Le train de l’Est

  • Catégorie : Transport
  • Sous-catégorie : Collecif
  • Région : Montréal
  • En retard

En bref

Avec cinq départs en période de pointe, le train de l’Est pourra accueillir 5 500 personnes matin et soir.

Description

Travaux arrêté par le gouvernement pour des raisons de dépassement de couts.

L’Agence métropolitaine de transport (AMT) projette la construction d’un train de l’Est  dans le but de combler le manque d’infrastructures permanentes de transport collectif dans la couronne nord-est et l’est de Montréal. Avec cinq départs en période de pointe, le train de l’Est pourra accueillir 5 500 personnes matin et soir dès la fin de 2010. Le projet prévoit l’implantation de 11 nouvelles gares, 7 à Montréal et 4 dans la couronne nord-est.

D’une longueur de près de 52 km, le train de l’Est offrira des correspondances vers la ligne 2 (orange) du métro aux stations Sauvé et Bonaventure (Gare Centrale). En démarrant à Mascouche, le train traversera Terrebonne au centre de l’autoroute 640 et se raccordera à la voie ferrée du CN à Repentigny (secteur Le Gardeur). En passant par Charlemagne, le train atteindra le nord-est de l’île de Montréal et rejoindra la ligne Montréal - Deux Montagnes. Il entrera au centre-ville par le tunnel sous le Mont-Royal.

Retombées économiques

  • Réduire d’environ 3 240 tonnes de gaz à effet de serre par année.
  • Favoriser des liens entre le transport et l’aménagement du territoire.
  • Développer les réseaux de trains dans une perspective d’efficacité énergétique.
  • Faciliter l’accès et la sécurité des trains aux personnes vivant avec des limitations.
  • Améliorer l’offre de transport existante.
  • Consolider et accroître l’usage des transports collectifs.
  • Offrir une alternative attrayante à l’automobile.
  • Développement économique accéléré dans les secteurs nouvellement desservis.
  • La banlieue de l\'Est de la métropole est enfin desservie.
  • Un projet qui fait l\'unanimité auprès des gens d\'affaires et des instances municipales
  • Le train de l\'Est favorisera l\'essor du tourisme et un plus grand marché de l\'emploi.

Promoteurs

Le ministère des Transports du Québec finance 75 % du projet et l’AMT assume 25 % des frais de réalisation.

Échéancier

  • 2006 : Annonce d’un investissement de 300 M$ par le gouvernement du Québec pour le train de l’Est.
  • Mars 2006 : présentation du tracé
  • 2007 : Préparation et rencontres d’information. Le projet est soumis à la loi d’évaluation environnementale du gouvernement du Québec. 
  • Février 2010: obtention du certificat d\'autorisation de réalisation.
  • ? : chantiers
  • ?: mise en service.

Mise à jour le 2012-04-03 14:39:42