Québec en avant

Pour un Québec fort et prospère

Projet

Aluminerie Alcoa de Baie-Comeau

  • Catégorie : Fabrication et manufacture
  • Région : Côte-Nord
  • En cours

En bref

La modernisation de l’Aluminerie de Baie-Comeau représente un investissement de 1,2 milliard de dollars.

Description

La modernisation de l’Aluminerie de Baie-Comeau représente un investissement de 1,2 milliard de dollars. Elle assurera la pérennité du plus gros employeur de la région de Manicouagan pour les cinquante prochaines années. L’Aluminerie de Baie-Comeau contribue actuellement pour plus de 218 M$ annuellement à la vie économique de la région.

En vertu du projet de modernisation de l’Aluminerie de Baie-Comeau, le gouvernement du Québec autorise Hydro-Québec à renouveler les contrats d’approvisionnement en électricité pour les trois alumineries d’Alcoa au Québec, soit celles de Baie-Comeau, de Deschambault et de Bécancour. Pour ces 1 562 MW d’énergie, Alcoa paiera le tarif grande puissance d'Hydro-Québec approuvé par la Régie de l'énergie (Tarif L). Les contrats présentement en vigueur seront renouvelés à leur expiration en 2015 pour une période de 25 ans.

Retombées économiques

L’exploitation de l’usine une fois modernisée engendrera des retombées économiques de l’ordre de 470 M$ par année ce qui portera les retombées économiques totales de l’entreprise au Québec à près de 2 G$ par année.

  • L’usine modernisée soutiendra plus de 3 900 emplois directs et indirects.
  • Près de 6 800 emplois dans le secteur de la construction seront créés d’ici 2015 lesquels généreront des retombées économiques de l’ordre de 540 M$.

Promoteurs

Soulignons la contribution de tous ceux et celles qui ont rendu possible ce projet de modernisation de l’Aluminerie de Baie-Comeau.

  • Ministère des Ressources naturelles 
  • Ministère du Développement économique
  • Ministère des Finances
  • Ville de Baie-Comeau
  • MRC Manicouagan
  • Chambre de commerce de Baie-Comeau

Le gouvernement québécois contribue au projet sous la forme d’une garantie de prêt de 228 M$ assortie d’un congé d’intérêt et l’attribution par Hydro-Québec d’un bloc d’énergie de 175 MW, au tarif L.

Mise à jour le 2012-04-03 14:44:24