Québec en avant

Pour un Québec fort et prospère

Dossier

Développement des routes

En bref

Malgré le développement des dernières années, les routes québécoises sont en mauvais états et de nombreux chantiers de réparations sont nécessaires.

Description

Malgré le développement des dernières années, les routes québécoises sont en mauvais états et de nombreux chantiers de réparations sont nécessaires. Parallèlement, il y a un développement souhaité de nouvelles voies de transport terrestre.

Ce que l’on sait c’est qu’entre 2009 et 2015, les Québécois et particulièrement les Montréalais subiront en même temps le développement de plusieurs chantiers, dont celui de l'autoroute 30 qui doit permettre de contourner Montréal, du complexe Turcot, des centres hospitaliers universitaires de Montréal et McGill, de l'autoroute Bonaventure et de l'autoroute 25 dans l'Est.

Autoroute 30

Le parachèvement de l’autoroute 30 est passé de projet à chantier. L'échangeur de l'actuelle A-30 avec la future A-30, à Saint-Constant, a été entrepris en juin 2008. Dès la mise en service de l'A-30, la portion autoroutière entre cet échangeur et la route 132, plus au nord, portera le numéro 730, d'où l'appelation d'échangeur 30/730 pour ce chantier.

Le parachèvement de la partie est de l'autoroute sera livrée en 2010, alors que celui de l'ensemble de l’autoroute 30 est prévu pour la fin de 2012 et doit atteindre ces objectifs :

Le parachèvement de l’autoroute 30 comporte deux parties totalisant plus de 54 km d’autoroute, à quatre voies divisées, soit deux chaussées de deux voies.

L’approche préconisée pour réaliser la partie Ouest du parachèvement est le partenariat public-privé (PPP). Ce mode de réalisation permet de confier au secteur privé la conception, la construction, l’exploitation, l’entretien, la réhabilitation et le financement du tronçon autoroutier entre Châteauguay et Vaudreuil-Dorion. Quant à la partie Est, au sud de Candiac, Delson et Saint-Constant, elle est réalisée en mode conventionnel, par le ministère des Transports.

Site web de l'autoroute 30

Autoroute 35

On se souvient que la région se réjouissait, en août 2008, de l’approbation du décret, par le conseil des ministres, pour la réalisation du parachèvement de l’Autoroute 35. Ce nouveau décret permettait l’utilisation à des fins autres que l'agriculture des lots ou des parties de lots situés en zone agricole pour le parachèvement de l'Autoroute 35 entre la frontière américaine et Saint-Jean-sur-Richelieu.

Selon cette annonce, le ministère des Transports du Québec projetait des investissements totaux de 400 M$ pour construire l'ensemble des tronçon de l’Autoroute 35 soit 37,9 km.

Depuis plus de 35 ans, le projet de l’Autoroute 35 est en pourparlers et les ministères ont maintes fois analysé tous les aspects du développement de cette autoroute. Il faut croire que le grand jour est enfin arrivé et que nous pourrons  accéder aux États-Unis par une autoroute, directe, fiable et sécuritaire.

Le parachèvement complet de l'Autoroute 35 sera terminé et circulable pour 2016.

Autoroute 73

Par l’adoption d’un projet de loi par l’Assemblée nationale, le prolongement de l’autoroute 73 fut assuré malgré la contestation de deux propriétaires.

La préparation des plans et devis se poursuit.

Il reste seulement 2 tronçons à compléter d'une distance de 13,4 km.

Plus de 230M$ sont nécessaires à la réalisation de ce projet. Depuis le début de 2009, 7.4M$ ont déjà été consacrés à des travaux préparatoires.

Complexe Turcot

Québec a confirmé la reconstruction complète des échangeurs Turcot, La Vérendrye, Angrignon et Montréal-Ouest, un vaste chantier de près de 1,5 milliard de dollars.

La reconstruction de ce «complexe Turcot» s'échelonnera de novembre 2009 à 2016. La mise en service se fera graduellement à partir de septembre 2015 mais la fin de la construction est prévue pour décembre 2016.

Le complexe Turcot comprend 28 structures et 25 voies ou bretelles, soit l'équivalent en superficie de 23 terrains de soccer.

D'une structure aérienne pouvant atteindre 30 mètres de haut, on passera sur des chaussées au sol ou sur des remblais aménagés, diminuant de près de 65 % le nombre des structures.

Le principal défi sera de maintenir la fluidité de la circulation pendant ces longs travaux. Plus de 280 000 véhicules y circulent quotidiennement, dont 25 000 véhicules lourds.

Artère vitale pour la circulation dans la région de Montréal, cet échangeur assure le lien entre les autoroutes 20, 720 et 15.

Le 31 octobre 2008, le gouvernement du Québec a annoncé que les travaux de reconstruction du complexe Turcot seront réalisés selon le mode de partenariat public-privé.

Voici les grandes étapes de la réalisation du projet Turcot, de son annonce à la mise en service des nouvelles infrastructures :

  • Dépôt de l'étude environnementale : avril 2008 (révision déposée en décembre 2008)
  • Évaluation environnementale :
  • Période d'information et de consultation publique du BAPE : du 24 mars au 8 mai 2009
  • Audience publique du BAPE : du 11 au 14 mai 2009 et du 15 au 19 juin 2009
  • Dépôt du rapport du BAPE : le 11 septembre 2009
  • Publication du rapport : le 10 novembre 2009
  • Décret gouvernemental en vertu de la Loi sur la qualité de l'environnement : octobre 2010
  • Avant-projet préliminaire : juillet 2009
  • Lancement de l’appel de qualification pour le projet en C-C : décembre 2011
  • Avant-projet définitif : Février 2012
  • Lancement de l’appel de propositions pour le projet C-C : Été 2012
  • Signature du contrat C-C : Été 2013
  • Mise en service graduelle des nouvelles infrastructures : 2017
  • Fin des travaux : 2018

Route 185

Le ministère des Transports (MTQ) construit, sur 94 km, dans l’axe de la route 185, une autoroute dans les MRC de Rivière-du-Loup et deTémiscouata, entre la ville de Rivière-du-Loup et la frontière du Nouveau-Brunswick, afin d’accroître la sécurité des usagers de la route, d’assurer une meilleure fluidité de la circulation en plus d’établir un corridor de transport fonctionnel pour la principale route de commerce entre les provinces maritimes et le Québec.

Afin de garder la visibilité des municipalités ainsi que pour minimiser les répercussions économiques des municipalités concernées, l'autoroute se construit le plus près possible de la route actuelle.

Le projet consiste à la reconstruction de la route 185 existante en autoroute à chaussées séparées. Ce projet comprend donc la construction des chaussées d’autoroute, des voies de desserte, des ponts d’étagement, des ponceaux pour la traversée de cours d’eau, des échangeurs, des passages publics et agricoles, un poste de contrôle routier ainsi que tous travaux connexes. L’investissement qui se fait en parterneriat entre le gouvernment fédéral et provinciale totalisera près de 1,3 milliard de dollars.

Divers projets de réfection

En plus des divers projets majeurs énumérés, le gouvernement du Québec va investir plusieurs millions de dollars pour rattraper le retard dans l’entretient de diverses infrastructure routière.

Pour la FCCQ, il est primordial que le gouvernement du Québec favorise la réfection dans ses plans d’investissements en transport afin de maintenir des axes routiers en bon état, axes qui soutiennent l’activité économique.


 

Mise à jour le 2012-02-03 21:45:34